Macors

MACORS. — Steyert, Armor. du Lyonnais : de vair.

Famille bourgeoise établie à Crest en Dauphiné, au commencement du XVIIIe siècle : elle se disait descendue d'une maison noble de Belgique portant le nom de Macuors.

Jean-Balthazard Macors, notaire à Lyon, était, en 1707, juge de Chavagnieu en Dombes; il figure parmi les contre-révolutionnaires mis à mort à Lyon, du 24 vendémiaire au 17 germinal an II. - M. Antoine Macors, pharmacien à Meximieux, est de cette famille.

A la même souche belge se rattache François-Nicolas-Antonin-Joseph de Macors, lieutenant-général en retraite que le Dictionnaire des Anoblissements (de Louis Pâris), cite comme créé baron par lettres royales enregistrées le 25 novembre 1817.

— M. Macors, chevalier de Saint-Louis, officier de la Légion d'honneur, chef d'escadron en retraite à Commercy (Meuse), épousa Marie-Thérèse de Gaucourt ; leur fils Alexandre-Adélaïde-Camille, officier de chasseurs à cheval, a été autorisé, par ordonnance du roi en date du 17 février 1843, à joindre à son nom patronymique celai de Gaucourt. Ses armoiries sont de vair, au lambel à trois gouttes d'or accolé d'hermines à deux bars adossés de gueules.